La présence des gens du voyage se prolonge et agace

Dienstag, 29. August 2017

Autorisé, dans un premier temps jusqu’au 20 août, l’imposant campement est toujours bien présent à Granges-Marnand (VD). Un deuxième délai a été fixé au 2 septembre.

«J’espère qu’ils vont bien s’en aller le 2 septembre.» Selon «24 heures», une rapide prise de température auprès de plusieurs habitants des communes de Valbroye ou de Trey amène souvent à la même conclusion concernant le campement de gens du voyage, installé depuis le 10 août dernier, entre les villages de Trey, Marnand et Granges-près-Marnand. Prévu à la base pour une durée de dix jours et une soixantaine de caravanes, le camp est toujours bien présent. Et a grossi au fil des jours. «Ce camp est l’un des plus grands qui se soient installés dans le canton», précise Etienne Roy, préfet du district Jura-Nord vaudois et médiateur cantonal pour les gens du voyage. «Au plus fort de leur présence, cela représentait plus de 150 convois.»

Le Canton n’entend toutefois pas laisser les communes seules face à la problématique. Il recherche ainsi activement une nouvelle place d’accueil officielle, aux côtés de celle de Rennaz, l’emplacement de Payerne ayant été fermé fin 2014. D’autres décisions sont attendues prochainement sur ce dossier très sensible. Par ailleurs, une solution pourrait aussi se dessiner pour la communauté suisse des Jenisch, qui n’utilisent pas les mêmes infrastructures.

Tags: 

© 2012 Stiftung Zukunft für Schweizer Fahrende // Impressum