Biographies

Les histoires de vie des Yéniches, Roms, Sinti et Manouches sont uniques mais tous ont en commun le même vécu plus ou moins marqué par le rejet, l’isolement et même la persécution par l’Etat ou par la société.

Jean-Marie M. et sa famille, qui ont emménagé dans la maison parentale de sa femme lors de l’entrée à l’école des enfants, sont restés marginaux dans leur village valaisan. Clemente Graff et Uschi Waser ont été privés d’une enfance au sein de leur famille. Ils ont perdu le lien qu’ils pouvaient avoir avec le mode de vie itinérant, mais ce n’est pas ce qui a amoindri leur engagement pour la cause yéniche. Les parents de Maria Mehr l’ont caché dans la forêt pour qu’elle ne leur soit pas retirée. En 1985, elle a fondé le « Zigeunerkulturzentrum » avec son mari pour conserver les biens culturels des gens du voyage. L’autrichien Romed Mungenast a été une des personnalités qui a contribué à renforcer la conscience propre des Yéniches, y compris suisses.

© 2012 Fondation Assurer l’avenir des gens du voyage suisses // Infos éditeur